Pour une Gestion Personnelle de votre Sommeil

Classé dans : Symptômes, Thérapies naturelles | 0

 

Si vous avez des nuits agitées, si vous avez des problèmes pour vous endormir, ou si au contraire vous êtes un gros dormeur, bref vous êtes insomniaque, voici quelques petits conseils naturels pour retrouver les doux bras de Morphée , par une gestion personnelle de votre sommeil, gestion adaptée à votre rythme biologique.

 

Dans un premier temps voyons les causes de l’insomnie, causes extérieures créées par l’environnement :

  1.  Une des plus grandes causes, ce sont les toxiques, je veux dire la caféine.

Tout le monde oublie que son pic d’activité c’est 8 à 10 H après. Ne prenez ni café, ni thé, ni coca, ni redbull ! après 16H car le pic de l’effet sera vers 2h du matin, si vous avez 30 ans, à 60 ans c’est encore plus long.

Donc si vous êtes insomniaque, pas de café, thé, ni redbull !

  1. Le bruit, la température, le tabac, l’alcool, les substances allergiques, la sécheresse de l’air ambiant d’une chambre chauffée, surchauffée : l’air attaque les muqueuses ce qui fait qu’ on ne dort pas bien : on ronfle, et on ne dort pas bien.
  2. Les champs électriques, les sources de lumière bleue, tablette, portable, ordinateur, même le réveil, toute source bleue bloque l’hormone du sommeil, la mélatonine. Dès qu’on est en présence d’une source de lumière bleue on sait que c’est foutu pour la nuit. De même dormir dans la pénombre favorise la mélatonine, hormone du sommeil . La lumière du jour la bloque.

 

 

insomnies
insomnies

 

Alors comment soigne-t-on une insomnie ?

 

Ca se soigne très bien à condition qu’on accepte de ne pas prendre de médicaments, les somnifères, escroquerie car en latin somnifère veut dire qui apporte le sommeil, et en réalité ce médocs n’apportent pas le sommeil, et crée une anesthésie légère.

Est ce que les médicaments  peuvent  aider à reprendre confiance ?

  1. l’indication est : insomnie transitoire dont on connaît la cause. Donc effectivement, vous avez un cataclysme à la maison, votre belle-mère vient passer une semaine, à ce moment là on peut prendre un hypnotique ca permet d’oublier.
  2. Les prendre quotidiennement ou en cas de besoin, dans le temps il se crée une accoutumance dans les deux cas et une perte d’efficacité. Il faut donc augmenter les doses.
  3. les somnifères masquent les signaux naturels du sommeil, en particulier aggravent le sentiment de ne pas savoir ce que c’est d’avoir sommeil le soir.
  4. le mauvais dormeur est persuadé qu’il ne peut pas dormir sans SON somnifère.
  5. Les somnifères ont des effets secondaires, comme la bouche sèche, la somnolence, les vertiges…Il a été démontré que les somnifères augmentent de plus de trois fois le risque d’Alzheimer. Les somnifères n’apportent pas le sommeil, leurs rôles est de créer une légère anesthésie temporaire ce qui enlève tous les bénéfices du sommeil.
  6. Les bénéfices du sommeil c’est un nettoyage du cerveau la nuit, la mémorisation des apprentissages, le renouvellement des cellules …. tout ceci ne se fait pas avec les somnifères.
insomnies
insomnies

Alors quels conseils à ceux qui ne peuvent pas dormir la nuit, les insomniaques ?

 

1.La première chose est de consulter son médecin. Soit la cause du trouble du sommeil est trouvée et traitée, soit c’est une insomnie primaire :

les personnes insomniaques organisent leur vie, autour de l’insomnie, et on voit très bien que c’est le désir de s ‘endormir, « demain faut que je me couche tôt, pour être en forme », « faut que je dorme, que je dorme », qui malheureusement empêche de dormir.

Donc le traitement c’est apprendre au gens à ne pas dormir pour qu’il puisse dormir.

 

  1. Pour s’endormir, il y a un seul traitement c’est se le ver tôt le matin. Parce que la phase d’endormissement du soir, se traite le matin. On se lève tôt, même si on est crevé, parce qu’au bout d’un moment ça crée une vraie dette de sommeil objective et on la paie en s’endormant. Il n’y a rien de plus facile à traiter que l’insomnie de l’endormissement.
  2. L’heure de lever : toujours la même. Bannir la grasse matinée. Ceux qui dorment bien font ce qu’ils veulent, la sieste, la grasse mat. Les insomniaques n’ont plus jamais droit à la grasse matinée, notamment le WE, car il a été prouvé que c’est le WE qu’on dort le moins bien, et paradoxe, on dort mieux le lundi quand on est synchronisé par le boulot
  3. Le matin au lever : tout ce qui fait remonter la température : gym, douche chaude, bon petit déjeuner, et grande lumière.
    Dans la journée pas de sieste supérieure à 20 minutes.

Le soir, pénombre, pas d’écran, un peu de fraicheur, dans la chambre, pas d’images violentes. Si on a une scène de ménage programmée on la remet à plus tard, ZEN

  1. L’heure du coucher : ça dépend si on est du matin ou du soir. Les gens du matin vont se lever tôt facilement, et vont rechercher à se coucher tôt. Les gens du soir vont avoir des difficultés à se coucher tôt et se lever tôt, c’est sûr.

A quelle heure se coucher :

Notre endormissement est intimement lié à notre horloge biologique. Son centre de contrôle se situe dans l’hypothalamus antérieur. Le phénomène de l’endormissement est alors soumis à plusieurs facteurs. « Les hormones du sommeil (mélatonine…) et la température du corps sont par exemples des facteurs internes »,. On s’endort donc lorsque la température du corps diminue.

Le meilleur moment pour aller se coucher est différent d’une personne à l’autre. Et surtout, l’endormissement dépend d’un équilibre entre le temps écoulé depuis notre dernier épisode de sommeil et l’activité de nos journées (travail, stress, niveau de fatigue physique…).

Une technique simple qui permettrait de découvrir le vrai sommeil réparateur cela, je conseille de faire un agenda du sommeil pendant au moins 15 jours, un mois idéalement », il faut noter l’heure d’endormissement et de réveil, week-end compris. A partir de ces données, il est possible de calculer son temps de sommeil quotidien en faisant une moyenne sur 15 jours ou un mois.

« Si vous souhaitez vous lever à 7h30 et que vous estimez avoir besoin de dormir 7 heures et demi, vous devriez vous mettre dans votre lit vers 23h45.  »

  1. Le grand pourvoyeur de l’insomnie, c’est la dépression. Ca ne sert à rien de traiter l’insomnie si on ne traite pas la dépression, on se réveille toute les nuits, à 3H , il faut chercher la cause, car en cas de traitement anti dépressifs, il faut savoir que tous les somnifères, s’opposent aux anti dépresseurs.
insomnies et dépressions
insomnies et dépressions

 

Quel est le truc infaillible pour dormir sur ses deux oreilles ?

Vous ne vous considérez peut-être pas comme satisfait – mais si vous dormez bien, cela peut être le signe d’une vie heureuse. Une étude de 2013 de Cornell University a ainsi établi que ceux présentant un état d’esprit constamment positif ont tendance à mieux dormir. Les chercheurs ont étudié 100 participants et ont constaté que ceux dont les humeurs variaient en fonction des hauts et bas du quotidien avaient tendance à moins bien dormir que ceux qui conservaient un état d’esprit optimiste.

Une gestion personnelle de son sommeil, passe par une gestion optimiste de sa vie et de son humeur. Personnellement, je viens de traverser une période avec réveil systématique à 3 H du mat, asthme au coucher. J’ai l’habitude de gérer mes réveils dans la nuit en écoutant une méditation de la flamme violette, ou la rencontre des anges et archanges de Doreen Virtue, ce qui m’endort avec bien-être et me traite spirituellement, car quand on dort, on entend les sons, et on est encore plus réceptif aux messages.

Devant ces répétitions quotidiennes de réveils nocturnes et ces crises d’asthme, j’ai recherché ce qui pouvait me tracasser dans ma vie. Le croirez vous, en me libérant de ce tracas, les symptômes ont disparu. J’ai retrouvé mon sommeil paisible et réparateur. La joie de m’endormir !

Le sommeil, la bonne humeur, vaincre la dépression, c’est une gestion de ses humeurs, pour rester en énergie haute, pour cela rien de tel que cultiver l’optimisme, n’est ce pas ?

 

citation optimisme

 

 

 

 

 

 

Laissez un commentaire